La Compa/gnie

La Mue/tte est une compagnie franco-argentine qui voit le jour en 2014 suite à la rencontre d’une comédienne-marionnettiste nancéenne et d’un musicien-marionnettiste argentin, tous deux passionnés par la question du mouvement, de sa transmission et de sa répercussion (son, images, manipulations).

Delphine Bardot et Santiago Moreno s’associent avec le projet de développer une recherche autour du théâtre visuel et musical, d’engager le corps et la marionnette en ce qu’ils ont de sonores et rythmiques, et la musique en ce qu’elle a de physique, à travers une certaine mécanique poétique du mouvement.
La compagnie propose déjà sept spectacles sans paroles qui se diffusent à l’échelle régionale, nationale et internationale.

La Mue/tte poursuit son projet artistique de façon à continuer le développement, toujours sans parole, d’un langage spécifique, à la croisée de la poésie visuelle et l’écriture musicale hybride.
A travers Santiago Moreno, la figure de «l’homme-orchestre» se construit chaque saison de manière plus subtile, se sophistique, se charge en sens. Et elle s’étend de manière plus large autour de la relation corps/objets portée par Delphine Bardot et de l’exploration d’un axe fort, tant technique que thématique : la figure de la «femme-castelet».

L’équipe artistique est soutenue par la Région Grand Est pour la période 2019-2021.

Télécharger la revue de presse complète de la compagnie La Mue/tte

L’équipe

Comédienne, marionnettiste, plasticienne et metteure en scène, Delphine Bardot explore la marionnette et son champ des possibles avec plusieurs compagnies du Grand Est pendant 15 ans.
Au sein de la LA SOUPE Cie, elle développe un travail personnel autour de la relation du corps à l’objet comme dans les spectacles Vanité, Sous le Jupon, et Body Building. Déjà, elle expérimente et articule des notions propres à la marionnette contemporaine telles que le corps castelet, le corps segmenté, la métamorphose, quelque part entre illusion du vivant et mirage.
En 2014, elle crée La Cie La Mue/tte avec Santiago Moreno. Elle ancre ces différents axes artistiques et les enrichit d’une recherche sur la relation du son à l’image, la musicalité du geste, et la partition chorégraphique de la marionnette et du·de la marionnettiste. Elle s’engage vers une écriture onirique sans parole, teintée de violence poétique au service de sujets militants.
Elle est co-metteure en scène et interprète dans les spectacles L’Un dans l’autre, Les Folles, Fais-moi mâle et Battre encore, et construit les marionnettes et éléments scénographiques.  Elle accompagne Santiago Moreno sur les variations autour de l’Homme-orchestre.
En parallèle, elle poursuit ses collaborations avec d’autres compagnies en construction, direction de manipulation et co-mise en scène (Cies Hold up, Pezize, Omnibus, Neige Scariot, Giovanni Zazzera, Paul-Émile Fourny – Opéra de Metz et Scopitone&Cie).

Musicien et marionnettiste d’origine Argentine, il vit actuellement en France. Il est co-fondateur du groupe musical italo-argentin Aparecidos et de la Compagnie de théâtre de marionnettes Dromosofista, avec le spectacle El Cubo Libre (tournées internationales en festival de rue).
Il collabore avec plusieurs compagnies du grand Est (la S.O.U.P.E. Cie, Cie Blah Blah Blah).
Au sein de la Cie La Mue/tte, il poursuit ses propres recherches autour de l’Homme-Orchestre et de la dissociation du musicien, en lien avec les principes de manipulation propres au marionnettiste. De la forme intimiste au concert de rue tonitruant.
Les Intimités de l’Homme-Orchestre et L’Homme-Orchestre depuis leur création en 2014 jusqu’à la fin de l’année 2019, auront déjà joué 312 représentations en France et à l’étranger (Belgique, Pays-Bas, Suisse, Allemagne, Italie, Espagne, Portugal, Roumanie, Estonie, Luxembourg, Barhein, Etats-Unis…).
Parallèlement à ses créations personnelles, Santiago Moreno participe à un trio d’Hommes-Orchestres international, Oktopus Orkestars, en collaboration avec Martin Kaspar (La Pendue) et Karl Stets.

 

concepteur/ réalisateur costumes

Après des études de mode et un bref passage dans le domaine de la confection de luxe, notamment chez Chanel, Daniel Trento choisit en 1996 de se tourner vers la création de costumes pour le spectacle vivant.

Formé à l’Opéra du Rhin, il engage un travail en Lorraine avec les compagnies TMM Cie Jean Poirson, la Cie la Balestra, les Crieurs de nuits, Cie Viracoccha les bestioles, les fruits du hasard et dès 1997, avec le théâtre du Centaure au Luxembourg et surtout une longue collaboration avec la S.O.U.P.E Cie de 2003 à 2015.
En qualité de réalisateur costumes, il se met également au service de divers décorateurs comme Jacques Griesemer (Pierre de culture 1996), de Daniel Jassogne et de Jeanny Kratochwil (théâtre des Capucins au Luxembourg).
Aujourd’hui enrichi d’un diplôme de l’ENSATT de concepteur costumes, il poursuit son compagnonnage avec la Cie Deracinemoa, Cie flex, Cie Aéronef et Cie la Bande Passante et depuis 2014 avec la Cie La Mue/tte.

Cette nouvelle collaboration fait également la part belle à la co-écriture et aux scénographies de l’Un dans l’Autre et du solo Point de Croix des Folles nourrissant sans cesse la notion de Corps|Costume|Castelet.

Un bac S, une maîtrise de sciences politiques et une autre d’ingénierie culturelle en poche, voila maintenant plus de 10 ans que Claire accompagne, produit, diffuse des compagnies avec un enthousiasme renouvelé.

Au fil des années, ses collaborations l’ont amenées a se positionner du côté des arts de la marionnette en France (Cie La Mue/tte, Rodéo Théâtre) et à l’étranger (Blah Blah Production), sur des projets au croisement de nombreuses disciplines (La Bande Passante) mais aussi sur des projets musicaux (Blah Blah Blah Cie) ou des spectacles allant au plus près du public par leur dispositif (Cie la Valise, La Soeur de Shakespeare).

Elle accompagne la Mue/tte depuis sa création en 2014.

Responsable technique

Constructeur de décor, régisseur plateau ou lumière, régisseur général, peu importe la fonction qu’il occupe pourvu qu’il participe à une aventure collective de création.

Accompagner les artistes dans l’accomplissement de leurs projets est son moteur et cette place dans l’ombre lui convient bien.

Après des études en arts du spectacle à Lyon, il intègre la compagnie Luc Amoros, continue son apprentissage avec une formation de machiniste à l’ISTS d’Avignon et depuis 20 ans il alterne entre tournées rurales et internationales.

En 2021 commence une nouvelle collaboration avec la Mue/tte.

Chargée d’administration, Aurélie collabore avec des compagnies depuis plus de 10 ans. Après neuf années passées avec la Cie La Valise, elle rejoint en 2015 l’équipe de Blah Blah Blah, La Mue/tte et la Bande Passante, toutes basées en Lorraine.

Responsable de la Communication

Après dix années de travail en tant que chargée de production et diffusion dans la danse contemporaine puis exclusivement dans la marionnette et ses arts associées (Scopitone et Cie, La Générale Électrique, Cie du Roi Zizo, Collectif Label Brut), Sandrine se forme dans le web, la PAO et les techniques rédactionnelles. Elle travaille alors plus spécifiquement les outils et supports de communication, toujours au service de la diffusion des projets artistiques. En 2018, elle rejoint les compagnies la Bande Passante puis la Mue/tte basées en Lorraine, et poursuit sa collaboration en communication avec le RoiZIZO théâtre, implantée dans le Morbihan.

X